Choisir sa couveuse automatique

  • Comment la poule fait-elle des poussins?

Dans la nature, la poule pond un oeuf quasiment tous les jours, en fonction de son environnement (alimentation, confort) et du climat.

Une fois qu’elle en a rassemblé suffisamment dans un endroit confortable et isolé, elle va les couver au bout d’une dizaine de jours, et ce pendant environ 21 jours. Pendant tout le temps de la couvaison, la poule restera la très grande majorité du temps sur les oeufs pour les protéger et les tenir au chaud, les retournera avec son bec plusieurs fois par jour, et ne s’absentera que quelques minutes pour assouvir ses besoins naturels. Sur cette dizaine d’oeufs, environ 7 à 8 poussins vont naître. Les premiers jours, ils resteront bien au chaud sous la poule et sortiront progressivement pour trouver leur nourriture eux-même.

Pour que l’oeuf produise un poussin, il faut qu’un coq ait fécondé la poule. Pour garantir un bon taux de naissance, il vaut mieux que les reproducteurs soient jeunes et vigoureux. La nourriture et le confort est aussi très mimportant.

Toutes les poules ne couvent pas, et une poule ayant une capacité limitée d’oeufs sous ses ailes, l’Homme a créé la couveuse artificielle qui permet d’incuber les oeufs en se passant d’une poule.

 

  • Qu’est ce qu’un incubateur artificiel ?

Exemple de couveuse artisanale

Il existe une grande variété de couveuses artificielles. Leur fonction est de remplacer la poule pour couver des oeufs fécondés.

L’incubateur artisanal : On peut le fabriquer soi-même avec un peu de connaissances techniques. On utilisera pour cela des matériaux assez faciles à trouver. Il faudra un contenant isotherme comme une caisse en bois ou en polystirène, une lampe ou une résistance, un réservoir d’eau, un thermomètre et un hygromètre. Cependant, construire ce type d’installation nécessite d’être bricoleur et surtout beaucoup de patience et de surveillance des paramètres au quotidien (vérifier le niveau d’eau, la température, retourner les oeufs plusieurs fois par jour).

Si vous souhaitez vous lancer dans la fabrication d’une couveuse artisanale, ce site vous guidera pas à pas.

Les fabricants quand à eux produisent des couveuses manuelles ou automatiques qui peuvent contenir de quelques oeufs à plusieurs milliers dans les couvoirs industriels.

 

La couveuse artificielle : Elle existe sous plusieurs formes, capacités et technologies. Parmi ces technologies, on peut citer les couveuses à air ventilé et les couveuses statiques.

  • La couveuse statique sera composée d’un contenant isotherme, d’un système de chauffage type résistance et d’un thermomètre.

    Une couveuse statique

    L’avantage est que l’utilisation de ces appareils est souvent simple et qu’il ne faut pas se préoccuper de l’hygrométrie.
    L’inconvénient est que la plupart de ces appareils demandent cependant un retournement manuel des oeufs.

  • La couveuse ventilée est elle composée d’un système de chauffage propulsé par ventilation.
    L’avantage est que la propagation de la température est plus uniforme.
    L’inconvénient est que la ventilation assèche l’air dans la couveuse, et que donc il faut ajouter de l’eau pour relever le taux d’hygrométrie nécessaire au développement de l’embryon. La bonne régulation de l’humidité aide au développement de la poche d’air qui servira au poussin à percer la coquille au moment de l’éclosion.
  • Qu’est ce qu’une couveuse automatique, à quoi ça sert, comment la choisir ?

Un incubateur à oeufs peut être soit manuel, soit automatique, soit tout automatique. Quelles sont les différences ?

  • La couveuse manuelle va maintenir une température stable dans la couveuse, et vous aurez à réguler le taux d’humidité en apportant de l’eau si nécessaire (en fonction des modèles, soit on fait en sort

    La couveuse manuelle Gallian GA12

    e d’avoir toujours un réservoir plein, soit on utilise un hygromètre pour assurer un bon niveau). Le retournement des oeufs devra être fait à la main au moins deux fois par jour.

Les couveuses manuelles ont l’avantage de la simplicité. Il n’y a que peu de réglages à faire et le retournement manuel des oeufs permet une certaine proximité avec la couvaison en cours.

Pour vous y retrouver lors du retournement manuel des oeufs (à réaliser au moins 2 fois par jour), inscrivez simplement une croix sur chaque oeuf pour vous repérer.

La GA12 est une couveuse manuelle familiale simple, idéale pour débuter

  • La couveuse automatique va également stabiliser automatiquement la température dans la couveuse, le taux d’humidité sera géré par vos soins. Une motorisation va retourner automatiquement les oeufs plusieurs fois par jour, de manière visible ou non.

L’intérêt d’une couveuse automatique est qu’il y a très peu de choses à faire pendant la couvaison, et la machine travaille toute seule. La température est stabilisée automatiquement, les oeufs sont retournés de manière automatique. Reste l’humidité à gérer, en ajoutant de l’eau quand c’est nécessaire.

La couveuse automatique Gallian GA24

Si toutes les couveuses affichent à minima la température relevée à l’intérieur de l’appareil, certains modèles affichent également le taux d’humidité. L’intérêt de cet affichage est limité si le réservoir d’eau est visible, la plupart des modèles demanderont simplement à ce qu’il soit rempli dès qu’il est vide.

Vous pouvez acquérir une couveuse automatique de haute qualité et proposant des résultats élevés ici

Ou encore un modèle économique et familial de couveuse automatique ventilée ici

  • La couveuse tout automatique aura en plus des autres modèles une régulation automatisée du taux d’humidité. C’est à dire qu’un système de pompe va aller récupérer de l’eau dans un petit réservoir dès que nécessaire. Ces appareils sont souvent beaucoup plus chers, et il faudra veiller à ce que le réservoir d’eau soit toujours plein.

Enfin, la plupart des couveuses proposent des systèmes d’alarme en cas de température trop haute ou trop faible, d’humidité trop élevée ou trop basse, pour vous permettre de repérer le moindre problème plus facilement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *